Actuellement réglé sur Index
Actuellement réglé sur Suivre
Vivez l'apprentissage en ligne synchrone d'une langue.
Blog > Pleins feux sur les étudiants : Sakura trouve sa voix à Montréal

Pleins feux sur les étudiants : Sakura trouve sa voix à Montréal

Écrit par E-QIP le 25 juillet 2019

Lorsque Sakura, étudiante en anglais, a rejoint le programme à temps plein de l'E-QIP à la fin de l'année dernière, elle était presque une débutante complète; bien qu'elle ait appris un peu de vocabulaire et de grammaire à l'école, il lui était pratiquement impossible de tenir une quelconque conversation en anglais. 

Huit mois plus tard, la plupart des conversations qu'elle a au quotidien-avec les nombreux amis qu'elle s'est faits dans le monde entier grâce au programme E-QIP, avec les habitants de la ville qu'elle rencontre, avec les clients du restaurant où elle est serveuse, se déroulent en anglais (un anglais clair et complexe). Elle peut facilement se considérer comme une personne parlant couramment l'anglais et, en apprenant une nouvelle langue, elle a découvert qu'elle avait beaucoup de choses à dire.

"Après mon arrivée ici, je suis devenue plus bavarde [en général]. J'essaie d'avoir mon opinion et de la partager", dit-elle. "Ici, les gens sont doués pour la discussion.

ExploreUnderground-10

Elle a été heureuse d'apprendre dans un environnement où elle a été obligée de parler anglais avec des locuteurs natifs et non natifs, et où elle ne peut pas compter sur une grande communauté japonaise comme elle aurait pu le faire à Toronto ou à Vancouver. Sakura a de la famille au sud de la frontière, à Chicago, mais elle a décidé de ne pas passer son année à l'étranger dans la ville des vents pour éviter de passer son temps libre à bavarder en japonais avec sa tante et son cousin-Un choix courageux pour quelqu'un qui a déjà eu du mal à parler à des étrangers dans la vie de tous les jours. n'importe quelle langue.

"Avant, j'étais très timide et je ne pouvais pas parler", dit-elle, même à d'autres étudiants japonais ou à des membres du personnel. "J'étais moins intéressée par les gens. Aujourd'hui, je m'intéresse davantage aux gens.

Vous aimerez peut-être aussi lire... Pleins feux sur les élèves : Edgar et Ximena, frères et sœurs, franchissent des étapes et en fixent de nouvelles

Sakura a choisi l'E-QIP sur la recommandation de son agent d'études à l'étranger, qui lui a parlé de la petite taille des classes de l'école-une caractéristique souhaitable pour elle.

"Quand je suis arrivé ici, le premier jour, la classe ne comptait que trois ou quatre élèves, il était donc plus facile de discuter avec les élèves ou les professeurs. Au début, je ne comprenais rien, mais je m'y suis habitué facilement."

Maintenant qu'elle a trouvé sa voix, Sakura aime rencontrer de nouvelles personnes du monde entier. 

"Au Japon, je ne voyais pratiquement que des Japonais. Ici, je vois beaucoup de gens d'autres pays", dit-elle. "C'est très diversifié.

Ce n'est pas la seule chose qui distingue Montréal : "Je n'ai jamais vu autant de constructions", ajoute-t-elle. 

VolunteerClub-Nov2018-11

Alors qu'il ne reste qu'un mois à Montréal, Sakura va s'ennuyer de beaucoup de choses dans sa ville d'adoption (à l'exception de la construction). Elle a rempli son séjour d'une multitude de nouvelles expériences, tant à Montréal que dans les villes qu'elle a visitées. 

"Je me promène beaucoup", dit-elle. "Quand j'étais au Japon, je détestais marcher, mais comme il y a beaucoup d'événements, de magasins ou de musées ici, je me promène beaucoup.

Elle a adoré les festivals de Montréal (le Festival de Jazz a été son préféré) et elle est impatiente de vivre la Pride/Fierté après avoir vécu son premier festival de la Fierté à Chicago le mois dernier.Fierté après avoir vécu son premier festival de la Fierté à Chicago le mois dernier.

Maintenant qu'elle a atteint un niveau aussi élevé, elle a récemment atteint le plateau redouté de l'apprentissage des langues, mais elle va de l'avant. Elle ne cesse d'acquérir du nouveau vocabulaire et a récemment commencé à apprendre le français. 

Vous aimerez peut-être aussi lire... Pleins feux sur le personnel : Kanae à la découverte de nouveaux plats, de nouvelles habitudes et de nouveaux passe-temps à Montréal

Je ne sais même pas comment prononcer "a, b, c, d" en français", dit-elle, mais elle ne se décourage pas. Le conseil qu'elle donne aux étudiants de tous niveaux est simple : "Il faut du temps. Faites beaucoup d' erreurs et corrigez, corrigez, corrigez, corrigez !

fête de la bière-053119-5 (1)

Partager cet article

Copyright © 2024 E-QIP
chevron vers le bas
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram